Déclarer un bris de glace habitation : comment ça marche ?

Déclarer un bris de glace habitation : comment ça marche ?

Lorsque vous êtes victime d’un sinistre comme un bris de glace chez vous, il est nécessaire de le déclarer auprès de votre assureur. Pour y parvenir, la démarche à suivre est assez simple. Il faut juste contacter votre assureur par téléphone ou encore en ligne afin de lui indiquer les coordonnées. Vous disposez pour cela d’un délai qu’il ne faut en aucun cas dépasser. Ce délai a pour but de vous attribuer un temps nécessaire pour remplir et envoyer un avis de sinistre à votre compagnie d’assurance. Toutefois, ce document doit être accompagné d’éléments justificatifs. Cet article vous présente en détail les démarches à réaliser pour déclarer votre bris de glace habitation. 

La déclaration de sinistre : Sécurisez au préalable les dégâts

Que ce soit une effraction, le choc d’un projectile, un accident ou encore des intempéries, si votre habitation est victime d’un bris de glace, il est important de le signaler. Néanmoins, lorsque ce type de sinistre survient, la première chose à faire c’est de sécuriser les dégâts. Utilisez une bâche pour recouvrir la vitre ou encore l’objet brisé. En effet, cela permet d’éviter qu’une personne malveillante ou encore des intempéries ne viennent aggraver les dommages. Après cela, vous avez dix jours pour déclarer les dégâts à votre assureur. Toutefois, certains sinistres dans le logement peuvent avoir un délai de déclaration de cinq jours, mais dans la plupart des cas, ce délai est de dix jours. Par ailleurs, il est important de prendre des photos en attendant le passage de l’expert.

Le procédé de déclaration de sinistre à l’assurance habitation

Pour effectuer une déclaration de bris de glace à votre assurance habitation, vous devez tout d’abord contacter votre assureur soit par téléphone ou encore par internet. Après cela, vous aurez à fournir à ce dernier les informations suivantes :

  • Les coordonnées du sinistre
  • Les coordonnées du vitrier intervenant
  • Les circonstances du sinistre
  • L’heure et la date du sinistre
  • La description du sinistre
  • Les éventuels témoins du sinistre

Dans le cas des coordonnées du sinistre, il s’agit ici de donner le numéro de police, le nom ainsi que l’adresse de l’assuré et bien d’autres informations encore. Et ce n’est que lorsque toutes ces informations sont fournies que votre assureur peut prendre contact avec vous afin de vous indiquer la marche à suivre. D’ailleurs, si votre assureur possède un site web, vous pouvez également effectuer votre déclaration de sinistre en ligne.

Par ailleurs, vous devez savoir que ce dépôt se fait dans l’intervalle d’une période donnée. De ce fait, et comme précédemment dit, vous n’avez que dix jours de délai pour déclarer un bris de glace à votre assurance habitation. De plus, ce délai commence à être pris en compte à partir du jour du sinistre. Par conséquent, lorsque cette période est dépassée, votre assureur peut très bien refuser la prise en charge du remplacement du vitrage brisé.

La déclaration de la vitre cassée : bien décrire le sinistre

Si votre vitre s’est brisée par accident alors, vous n’avez pas besoin de paniquer. Vous devez tout simplement déclarer le sinistre à votre assureur habitation. Toutefois, pour que cela soit établi de manière parfaite, il est préférable de le faire par courrier recommandé avec accusé de réception. Lorsque vous complétez une lettre de déclaration, vous devez être le plus précis possible. De ce fait, vous devez entre autres :

  • Décrire de manière parfaite les circonstances du sinistre
  • Décrire exactement les causes du sinistre
  • Décrire la nature des dommages matériels
  • Associez tous les documents utiles à votre lettre de déclaration

Une fois le dépôt du dossier effectué, la prise en charge va dépendre de votre contrat d’assurance. Que ce soit en cas d’application de franchise, de plafond d’indemnisation et bien d’autres éléments, vous devez veiller à ce que ce sinistre soit véritablement couvert par votre contrat. En ce qui concerne les polices multirisques habitation, la plupart de celles-ci incluent une garantie bris de glace toutefois, cette dernière peut être assortie d’exclusions.

L’importance des photos en cas de sinistre habitation

En cas de sinistre habitation, les photos sont des éléments justificatifs non obligatoires. De ce fait, que vous les possédiez ou non, vous n’avez pas besoin de les remettre à votre assurance. Par contre, même si cela n’est en aucun cas une contrainte, il est tout de même conseillé de le faire afin de faciliter la prise en charge par votre assureur.

Par ailleurs, il est important de savoir que le fait de fournir les photos à l’assurance dépend entièrement des circonstances du sinistre, mais aussi de la nature de l’assurance souscrite. Et mis à part ce détail, vous devez impérativement conserver les factures de même que les devis des travaux qui ont été réalisés ainsi, vous pourrez facilement prouver les dégâts occasionnés. Mais en cas de doute sur la nature des pièces à fournir, n’hésitez certainement pas à contacter votre assureur pour plus d’informations.

La procédure de réparation d’un bris de glace

Lorsque vous faites face à un bris de glace dans votre logement, vous devez éventuellement penser aux réparations. Mais dans le cas où vous désirez recevoir une indemnité dû à ce sinistre, il y a deux possibilités qui s’offrent à vous.

Réparer la vitre vous-même

Au cas où vous devrez nécessairement remplacer la vitre cassée, il est important de contacter au préalable votre assureur avant de faire appel à un artisan. Et ce n’est qu’après accord de celui-ci que le prestataire de votre choix peut commencer les travaux. Quoi qu’il en soit, à partir du moment où vous souscrivez à une assurance habitation, il est indispensable de ne pas remplacer une vitre cassée sans avertir votre assureur. Après quoi, vous faites parvenir la facture à ce dernier afin d’être remboursé.

Attendre les réparations de la compagnie d’assurance

La deuxième possibilité qui s’offre à vous, c’est d’attendre tout simplement que votre compagnie d’assurance vous envoie une entreprise partenaire pour effectuer vos réparations. Dans ce cas, elle se charge de régler directement la facture avec cette dernière. De ce fait, vous n’avez aucune obligation financière si ce n’est le montant de la franchise qui reste à votre charge.

Le dédommagement pour un bris de glace

Pour avoir une idée de ce que vous allez percevoir comme montant de dédommagement, il est essentiel de vous référer au montant de la franchise habitation. Votre contrat d’assurance porte cette mention et le chiffre inscrit correspond à la somme d’argent que vous devez prendre en charge après les réparations. C’est pourquoi si le montant de la franchise est élevé, vous serez automatiquement moins indemnisé. Et au cas contraire, votre indemnisation va valoir beaucoup plus. 

D’autre part, quelle que soit l’assurance à laquelle vous souscrivez, la garantie comporte toujours un plafond maximal de remboursement. De ce fait, avant de souscrire à une assurance habitation, il est important de prendre cet élément en compte. De plus, si vous remplacez un objet endommagé sans le faire savoir à l’assureur, il est certain que vous ne toucherez aucune indemnisation.

Conclusion

La démarche de déclaration d’un bris de glace à son assurance habitation est assez simple. Pour cela, il faut simplement faire appel à son assureur afin de lui fournir les informations nécessaires. De plus, vous avez un délai de dix jours pour faire parvenir votre dossier au cas contraire, celui-ci peut refuser cette prise en charge.