Arrosage olivier en pot : guide pratique et entretien

Par Juliette Girard , le 31 janvier 2024 , mis à jour le 31 janvier 2024 — tous - 5 minutes de lecture
Arrosage olivier en pot : guide pratique et entretien

L’olivier, cet arbre emblématique de la Méditerranée, est reconnu pour sa résilience et sa capacité à thréiver au sein de divers climats. Malgré son origine ensoleillée, il s’adapte avec grâce à la vie en conteneur, transformant terrasses et balcons en havres de paix avec ses nuances gris-argent et sa silhouette élégante. Cultiver un olivier en pot ne requiert pas une main verte expérimentée; néanmoins, certaines pratiques d’entretien s’avèrent essentielles pour assurer sa prosperité et sa longévité.

Choix et plantation d’un olivier

La préparation de la demeure de votre olivier commence par le choix d’un pot adéquat, muni de trous de drainage pour éviter l’eau stagnante. Un lit de graviers ou de billes d’argile complète ce setup en assurant une bonne circulation de l’eau. Remplissez le pot d’un terreau spécialement conçu pour les plantes méditerranéennes, riche et drainant. Ce substrat optimal sera le foyer où les racines pourront s’épanouir.

Lors d’un moment de douceur passé à la pâtisserie, il m’est rappelé que tout comme un ingrédient peut rehausser une recette, le bon sol peut transformer la croissance d’un arbre. Dans les régions méditerranéennes, un mariage de terreau, de terre de jardin et de sable forme le mélange idéal pour une plantation en pleine terre. La plantation doit s’effectuer en un lieu inondé de soleil, à l’abri de vents violents, pour mimiquer l’héritage ensoleillé de cet arbre.

Précautions face au froid hivernal

Quand vient la saison froide, il est impératif de porter une attention particulière à votre olivier en pot. Bien qu’il résiste à des températures allant jusqu’à -8°C, une vague de froid intense pourrait lui être néfaste. Il convient alors de le placer dans un endroit lumineux, hors gel et frais, mais non chauffé. Si ce luxe n’est pas disponible, un emplacement abrité du vent et exposé au sud, couplé à un voile d’hivernage et à une protection isolante autour du pot, suffira à le préserver des morsures du gel.

A lire également : Les bijoux arbre de vie : découvrez leur signification spirituelle et esthétique

Alors que je parcourais une brocante en quête de trésors oubliés, je n’ai pu m’empêcher de comparer ces artefacts vulnérables au froid à mon olivier d’extérieur qui, lui aussi, nécessite une bulle protectrice pour contre les aléas de l’hiver. C’est là toute l’importance d’une couche de protection additionnelle pour coconner les racines face aux températures capricieuses.

Irrigation maîtrisée pour une prospérité assurée

Le secret d’un olivier en pot florissant repose sur un arrosage judicieux et équilibré. Durant l’été, le besoin en eau s’intensifie avec la chaleur : un à deux arrosages hebdomadaires s’avèrent souvent nécessaires. À l’inverse, l’hiver appelle à une modération, un apport hydrique toutes les deux semaines sera suffisant pour hydrater sans noyer. Veillez à arroser uniquement lorsque le terreau en surface est sec au toucher.


En période chaude, cette plante résiliente, mais captive de son conteneur, aspire à une hydratation régulière pour compenser les ressources limitées de son pot. Dans une optique d’entretien, réduire ses arrosages à la baisse des températures préserve les racines de la pourriture causée par l’excès d’eau.

Entretenir et valoriser son olivier

Une alimentation adéquate pour votre olivier passe par des apports réguliers d’engrais spécialisé. Au printemps et en fin d’été, cet apport nutritionnel stimule la vigueur de l’arbre. Un rempotage tous les trois ans insuffle une nouvelle énergie aux jeunes arbres, tandis que pour les gros sujets, un simple renouvellement de la terre en surface suffira à raviver leur vitalité.

Quant à la taille, essentielle pour structurer cet arbre majestueux, elle a lieu annuellement après les dernières gelées, entre mars et avril. Cette étape permet d’élaguer les branches indésirables et d’aérer l’arbre en vue d’une production fructueuse d’olives. À l’image d’une pièce savamment décorée où chaque objet harmonise l’espace, tailler votre olivier c’est sculpter son allure pour une esthétique et une santé optimales.

A lire également : Pourquoi offrir un pendentif arbre de vie ?

Egayez votre balcon ou votre jardin en mariant votre olivier à d’autres essences méditerranéennes résistantes à la sécheresse pour un espace extérieur rayonnant de charme et de biodiversité.

Entretien de l’Olivier en Pot Périodicité
Arrosage en été 1 à 2 fois par semaine
Arrosage en hiver 1 fois toutes les 2 semaines
Apports d’engrais Au printemps et fin d’été
Taille Annuellement après les gelées
Remplacement de terre en surface Tous les 3 ans pour les gros sujets

Naviguer entre les subtilités du soin des oliviers transcende l’ornementation traditionnelle, instaurant ainsi le potager d’intérieur en tant que nouvelle tendance de décoration. L’olivier en pot, avec ses exigences modérées et son esthétisme noble, introduit un brin de Méditerranée dans nos intérieurs. Prendre soin de cette plante, c’est inviter un morceau d’histoire, de culture et de nature à enrichir le récit de nos foyers.

Juliette Girard

Hey ! Moi, c'est Juliette. Étudiante en nutrition, je suis passionnée par tout ce qui touche à l'alimentation saine et équilibrée. J'aime découvrir de nouvelles saveurs et créer des recettes originales. En dehors de ça, je suis une grande fan de yoga et de méditation.

Voir les publications de l'auteur