Comment reconnaître les symptômes d’une fracture nasale ?

Par Élise Petit , le 31 janvier 2022 , mis à jour le 24 octobre 2023 — les plus lus, tous - 4 minutes de lecture
nez casse -

Le diagnostic du nez cassé repose sur un examen clinique qui est essentiel pour déceler d’éventuels hématomes septal, écoulement de liquide céphalo-rachidien et autres lésions du visage qui peuvent nécessiter des soins immédiats. Le médecin procède par palpation afin de déceler des irrégularités, une déviation, des mouvements anormaux des os, ou même une sensation de frottement entre les os fracturés.

Du fait de sa protrusion et de sa topographie centrale, le nez est plus souvent sujet à des fractures que toute autre partie du visage.  Le nez cassé ou traumatisme nasal, plus courant qu’on ne le croit, est une fracture ou fissure dans un os du nez encore appelé auvent nasal. Le plus souvent, c’est l’os sur l’arête du nez qui est touché. 

Les signes de fracture nasale sont :

  • Douleur ou sensibilité, en particulier au toucher
  • Gonflement du nez et des zones environnantes
  • Saignement (hémorragie) du nez
  • Ecchymoses autour du nez ou des yeux
  • Nez tordu ou déformé
  • Difficulté à respirer par le nez
  • Écoulement de mucus
  • Voies nasales obstruées

Un patient qui présente quelques ou tous ces symptômes souffre très probablement du nez cassé. Il faut tout de même consulter un médecin pour un diagnostic sûr et précis afin de préparer une meilleure prise en charge. 

Les symptômes et diagnostics du nez cassé

Il y en a plusieurs. On peut citer entre autres :

Épistaxis traumatique (ou saignement de nez)

Après un traumatisme, il est assez courant que le nez saigne : c’est l’épistaxis. Il peut arriver que le saignement cesse grâce à quelques mesures simples. Cependant des complications peuvent survenir si l’épistaxis coexiste avec d’autres fractures faciales. Dans ce cas, seul un médecin peut prendre efficacement en charge le patient.

Parfois, les os qui relient le nez au crâne peuvent être endommagés. Cette lésion provoque l’écoulement vers l’extérieur du fluide. Par ailleurs, il peut permettre aux bactéries de pénétrer dans l’espace entourant le cerveau et la moelle épinière, causant une infection grave : la méningite.

A lire également : Rhinoplastie Ultrasonique : Comment cette technique a-t-elle révolutionné le remodelage du nez ?

Hématome septal

Après le traumatisme lorsque du sang s’accumule sous la cloison nasale, un hématome se forme à l’intérieur du nez. Des hématomes peuvent également apparaître autour des yeux et du nez. Contrairement à ceux-ci, les hématomes septaux ne sont visibles que sous la forme d’un gonflement rouge ou violet bourbeux de la cloison nasale lors de rhinoscopie antérieure. 

Si rien n’est fait, le cartilage est susceptible de développer des infections et la formation d’abcès. Un diagnostic et une prise en charge précoce sont essentiels pour éviter tout complication.  La raison est que les abcès de la cloison nasale peuvent entraîner des infections ascendantes des sinus caverneux et des complications intracrâniennes ou oculaires associées.

Déviation de la cloison, le traumatisme nasal et la respiration par le nez

Le nez est déformé à cause d’une déviation du septum dû au déplacement du cartilage septal soit d’un côté soit de l’autre. C’est une situation qui se produit lorsque le septum nasal (mince paroi flexible qui sépare en deux la cavité nasale) est déplacé, avec comme résultat le rétrécissement du passage nasal. Les difficultés respiratoires surviennent du fait de l’obstruction ou congestion nasale

Fracture nasale

Au début du traumatisme, le nez est généralement trop enflé pour qu’un diagnostic efficace soit posé et que les dommages causés par la fracture soient évalués. Les médecins attendent 3 à 5 jours que le gonflement se résorbe. C’est seulement après et sous anesthésie générale que les morceaux d’os peuvent être remis en place avant la consolidation osseuse qui a lieu 10 à 15 jours maximum après le traumatisme. Le patient peut avoir recours à une nouvelle chirurgie, en l’occurrence une rhinoplastie, si le résultat est inesthétique.

Conclusion

La fracture du nez ne nécessite pas toujours une intervention chirurgicale. Mais un nez dévié et/ou des voies nasales obstruées avec difficultés respiratoires exige une opération. Le nez ne doit plus être enflé pour pouvoir apprécier sa forme. 

A lire également : Urgence dentaire hôpital : dans quelles conditions ?

Élise Petit

Bonjour à tous, je suis Élise. Maman de deux enfants, je suis passionnée par tout ce qui concerne la maison et la décoration. J'aime transformer un espace en un lieu chaleureux et accueillant. J'ai aussi un faible pour la pâtisserie, surtout les macarons !

Voir les publications de l'auteur