Fabriquer un récupérateur d’eau de pluie simple avec poubelle

Par Clémence Leroux , le 21 février 2024 , mis à jour le 21 février 2024 — tous - 7 minutes de lecture
Fabriquer un récupérateur d'eau de pluie simple avec poubelle

Disposer de son propre système pour collecter l’eau de pluie est un choix astucieux et écoresponsable. L’idée de créer un récupérateur d’eau à l’aide d’une poubelle est non seulement une démarche éco-citoyenne, mais elle résonne également avec l’ingéniosité du bricolage « fait maison ». Un acte simple qui permet de préserver une précieuse ressource, l’eau, tout en bénéficiant d’une alternative économique pour de nombreuses utilisations au jardin et à la maison. Dans cet esprit créatif et respectueux de l’environnement, voyons comment fabriquer avec aisance ce dispositif de collecte.

Les étapes de fabrication d’un collecteur d’eau pluviale

L’assemblage d’un collecteur d’eau pluviale avec un contenant usagé s’effectue en plusieurs étapes claires et méthodiques. Cela requiert un ensemble d’outils et de matériaux simples, semblables à ceux que l’on pourrait chercher lors d’une flânerie dans une brocante, le but étant de donner une seconde vie et une nouvelle fonction à des objets du quotidien.

Matériaux nécessaires :

  • Une poubelle extérieure en plastique avec couvercle
  • Un robinet en laiton avec filetage et joint d’étanchéité
  • Un rouleau de ruban téflon
  • Un raccord fileté adapté au robinet
  • Des outils basiques : perceuse électrique, mèche, cutter ou scie
  • Tissu d’aménagement paysager ou tamis à mailles fines

Processus de création :

  1. Percez un trou près du fond de la poubelle pour accueillir le robinet, à l’aide d’une perceuse et d’une mèche de diamètre légèrement inférieur à celui du robinet.
  2. Insérez le raccord fileté par l’extérieur de la poubelle, en appliquant un joint d’étanchéité si nécessaire, puis sécurisez-le à l’intérieur avec une rondelle en caoutchouc et un écrou.
  3. Enroulez du ruban téflon autour du filetage du raccord pour renforcer l’étanchéité, puis vissez fermement le robinet.
  4. Percez un trou dans le couvercle, pour que l’eau de la gouttière puisse y entrer, et, non loin du sommet, percez des trous pour permettre à l’eau de déborder en cas de remplissage excessif.
  5. Découpez et fixez un morceau de tissu paysager ou de tamis sur le dessus afin d’empêcher débris, insectes et feuilles d’entrer.
  6. Placez stratégiquement le récupérateur sous une descente de gouttière, idéalement sur une surface surélevée et solide pour faciliter l’accès au robinet et optimiser la pression de l’eau.

Benefits :

A lire également : Cheveux bouclés : y a-t-il des soins à faire en période de pluie ?

Ce processus de bricolage n’offre pas seulement une solution à la réutilisation des eaux pluviales. Il est en outre une invitation à la créativité et une illustration pratique de l’économie circulaire appliquée à votre espace extérieur. De plus, par son aspect customisable, il s’intègre harmonieusement dans votre jardin, à l’image d’une réalisation de décoration d’intérieur où chaque détail compte.

Pourquoi opter pour un récupérateur d’eau de pluie ?

Utiliser un récupérateur d’eau de pluie va bien au-delà de la simple économie financière, bien que cette dernière soit non négligeable. En effet, l’eau, bien qu’abondante à l’échelle planétaire, est une ressource limitée accessible sous sa forme douce et potable. Economiser l’eau du réseau pour arroser son jardin ou nettoyer sa voiture est donc un geste significatif pour l’environnement.

Pour une personne passionnée de décoration, l’utilisation de l’eau de pluie est comparable à l’emploi de couleurs et matières authentiques pour embellir un espace; on sélectionne la meilleure option pour respecter le tableau global de la nature. Il s’agit d’un choix qui s’inscrit dans une démarche globale de développement durable.

Avantages environnementaux et pratiques :

  • Une diminution conséquente de la consommation d’eau du réseau, réduisant ainsi les factures.
  • Un impact positif sur l’environnement par la réduction du traitement et du pompage de l’eau.
  • Une meilleure qualité de l’eau pour les plantes, l’eau de pluie étant naturellement douce et dépourvue de chlore et de calcaire.
  • La prévention des risques d’inondation par la diminution des ruissellements d’eau lors des fortes pluies.

L’eau de pluie, en résumé, est une ressource naturelle, douce et accessible, idéale pour de nombreuses applications domestiques et horticoles. Un peu comme dans la pâtisserie, où l’on utilise différents ingrédients pour réussir une recette, l’usage approprié de l’eau de pluie peut être bénéfique à bien des égards.

A lire également : Comment installer un abattant WC japonais ?

Conseils d’installation et d’entretien

Voici quelques recommandations pour assurer le bon fonctionnement et la longévité de votre récupérateur d’eau fabriqué maison.

Installation :

  • Assurez-vous que le récipient est positionné sur une surface plane et robuste.
  • Mettez en place une protection comme une grille ou un tamis pour empêcher les débris d’obstruer le flux d’eau.
  • Adaptez la hauteur de votre emplacement pour faciliter l’usage du robinet et optimiser le remplissage d’arrosoirs ou de seaux.
  • Prévoyez un dispositif de trop-plein afin d’éviter les débordements et de diriger l’excédent d’eau vers une zone sécurisée du jardin.

Entretien :

  • Videz et nettoyez régulièrement votre récupérateur pour éviter l’accumulation de dépôts et la formation d’algues.
  • Avant l’arrivée des périodes de gel, videz entièrement le récupérateur pour prévenir les risques de fissures dues au gel de l’eau.
  • Inspectez régulièrement les composants tels que le robinet et les joints d’étanchéité pour s’assurer de leur bon fonctionnement.

Un récupérateur bien entretenu est gage de durabilité et d’efficacité. Il permettra, saison après saison, de collecter l’eau de pluie pour les usages que vous aurez déterminés.

Engagement écologique et bien-être

Concevoir un récupérateur d’eau de pluie est un geste écoresponsable qui s’insère dans une philosophie de vie attentive à l’environnement et au bien-être. En réduisant notre consommation d’eau potable pour des usages où elle n’est pas nécessaire, nous adoptons une approche plus respectueuse de nos écosystèmes.

Le bien-être est également au cœur de cette démarche. Il émane de la satisfaction de réaliser un projet de ses propres mains et de participer activement à la protection de l’environnement. Il s’agit d’une action qui renforce notre lien avec la nature et qui peut nous apporter paix et sérénité.

A lire également : Les parapluies français pour femme : Faites un pas en avant avec style

Table des avantages :

Avantages Description
Economie financière Diminution des coûts liés à la consommation en eau potable pour des besoins non alimentaires.
Préservation des ressources Contribution à la réduction de la surexploitation des ressources en eau douce.
Qualité de l’eau pour les plantes Usage d’une eau sans traitement chimique, ce qui est bénéfique pour la flore.
Contribution écologique Participation à la réduction du traitement et du transport de l’eau, réduisant ainsi l’empreinte carbone.
Effet positif sur le bien-être Création d’un projet personnel contribuant au bien-être par l’engagement écologique.

Tout comme on prend plaisir à redécorer un espace ou à préparer des pâtisseries pour ses proches, la fabrication d’un récupérateur d’eau de pluie procure un sentiment d’accomplissement et de fierté. Un projet simple qui reflète notre engagement envers la planète et notre sens de la responsabilité. C’est à travers des actions comme celle-ci que l’on peut chacun à sa manière, apporter sa pierre à l’édifice pour un avenir plus durable.

Clémence Leroux

Salut, je suis Clémence. Le bien-être et la méditation ont changé ma vie. J'adore partager mes astuces pour une vie plus saine et équilibrée. En dehors du blog, je suis une grande amatrice de cuisine végétarienne et j'aime explorer de nouvelles recettes.

Voir les publications de l'auteur