Rénover son parquet à Paris

Rénover son parquet à Paris

L’entretien d’un parquet au quotidien consiste à le dépoussiérer et à le nettoyer avec une serpillère humide. Mais concernant un parquet déjà ancien ou très abimé, sa rénovation va consister à lui rendre son éclat, son état neuf. Peu importe qu’il soit en mosaïque, en bois massif ou flottant. Malheureusement le manque d’expertise dans cette activité conduit des personnes à faire appel aux techniciens de ce domaine. Nous vous proposons alors  les différentes étapes de rénovation de votre parquet pour ceux qui veulent le faire eux-mêmes.

Nettoyer et combler les trous de son parquet

La première chose à faire pour la renovation parquet paris est d’enlever tout objet de la pièce concernée. Elle doit être vide afin de faciliter le travail. Apres cela, on fait passer l’aspirateur. Une fois que le parquet est propre, à l’aide d’un mastic de bois, on ferme les trous. On s’occupe aussi d’enfoncer ou de retirer les clous dépassant le sol. 

Avant l’étalage de la pâte, on vérifie s’il n’y a plus de faille. Dans le cas où on en trouve, et si elle est un peu plus grande, on l’a rempli de morceaux de bois puis on procède à l’étalage de la pâte. Travailler sur du bois cause de la poussière, il est donc important de bien aérer la pièce où se passe les travaux et d’ouvrir les fenêtres.  Quant aux portes, elles doivent rester fermées. 

Poncer son parquet

Bien rénover, c’est bien poncer. Bien poncer son parquet c’est réussir sa déco intérieure. C’est une étape très importante dans la rénovation d’un parquet abimé. Le ponçage va rendre sa surface lisse, propre et plane. De plus, il enlève les tâches et les anciennes finitions. Pour réussir votre ponçage, vous avez besoin comme matériel, d’une ponceuse à bandes qui va servir pour le centre de la pièce. Et d’une bordureuse elle va être utile pour les bords et les plinthes.

Faire un bon ponçage, c’est le faire avec trois différents papiers de verre. Le gros grain abrasif, il va servir à mettre le parquet à nue et à enlever les tâches en profondeurs. Ensuite le grain moyen, va effacer les tâches de travail du gros grain et enfin les finitions se feront à l’aide du grain fin. Ne pas omettre de faire passer l’aspirateur entre les différentes opérations et se munir d’équipements de protection ; casque, lunettes, cache nez. Dans le cas où vous changez de technique de finition vous devez changer la technique de ponçage aussi.

 

Finir le travail

Il est nécessaire pour bien achever la rénovation après le ponçage d’un parquet, de choisir trois types de finition : le parquet vitrifié, le parquet ciré et le parquet huilé. Donc, si vous voulez apportez ou donnez une couleur différente à votre parquet, prenez la peine d’utiliser un teinté ou incolore.  Ceci parce que cela permet de fixer la couleur du bois et de l’apprêter soit pour la cire, soit pour la vitrification. 

Donc, c’est à vous de faire le choix entre les trois types de finition.  Vitrifiez, cirez ou huilez votre parquet selon l’effet que vous voulez apporter.  Une bonne finition est le gage d’une meilleure longévité de votre parquet. L’avantage de chacune de ces finitions est que, le parquet huilé va vous renvoyer à la mer, à l’exotique, aux plages. Le parquet ciré lui, renvoie aux parquets anciens et pour les maisons modernes, la vitrification est plus conseillée.

Conclusion

Comme tout matériel utilisé, le parquet dans une maison ou un appartement se dégrade après une période d’utilisation plus ou moins longue. Il va se rayer, se fissurer.  Afin de ne pas toujours faire appel aux experts, vous n’avez qu’à suivre  cette démarche qui indique comment le faire.