Vivre avec une BPCO : Combien de temps ?

Vivre avec une BPCO : Combien de temps ?

De nos jours, plusieurs maladies se présentent et affectent certaines parties sensibles de l’organisme humain. Pendant que certaines sont moins graves et peuvent être facilement traitées, d’autres par contre sont plus dangereuses et réduisent l’espérance de vie. La BPCO est classée dans la dernière catégorie, car elle présente des symptômes très délicats. Pendant combien de temps une personne atteinte d’une BPCO peut-elle espérer vivre ? Découvrez la réponse à cette question dans les moindres détails. 

 

La BPCO : qu’est-ce que c’est ?

Avant de rentrer dans les détails sur la BPCO, il est important de comprendre le sens de cet acronyme. En effet, il est défini par Bronchopneumopathie Chronique Obstructive. Cette appellation montre que la BPCO est une maladie pulmonaire qui touche les poumons et toutes les voies respiratoires de l’homme. Elle est également présente chez les femmes et donne lieu à des dysfonctionnements musculaires, lombaires et neurologiques. Parfois, certaines personnes la considèrent comme une simple bronchite en raison de la flexion des nerfs et des articulations

Toutefois, cela va plus loin, car la BPCO peut occasionner des douleurs lombaires chroniques dans les articulations des membres inférieurs et supérieurs. Elle touche également les milieux abdominaux et le nerf sciatique. En réalité, on parle de BPCO lorsque des lésions apparaissent au niveau des bronchioles. Cela engendre une réduction des échanges gazeux et pulmonaires ainsi que celle des voiesrespiratoires

Dans ce cas, une personne souffrant de la BPCO peut avoir une insuffisance respiratoire chronique. La circulation sanguine est ainsi négativement touchée et l’individu peut avoir du mal à bien respirer. Face à tous ces détails, il est évident que cette maladie puisse avoir des conséquences fatales.

 

Les niveaux de gravité de la BPCO

La sévérité de la BPCO est déterminée en fonction du niveau de gravité. Ce dernier peut déterminer le nombre de temps qui reste au malade avant qu’il ne succombe. Le premier niveau de la Bronchopneumopathie Chronique Obstructive, commence par une maladie respiratoire. L’inspiration et l’expiration deviennent très difficiles pour la personne atteinte ou souffrante. Compte tenu des problèmes de fibrose pulmonaire, elle rejette des crachats. Le deuxième niveau est caractérisé par une inflammation dans les alvéoles pulmonaires et une forte dose de tuberculose

Ces symptômes sont très récurrents chez les asthmatiques. Par ailleurs, la BPCO devient encore plus dangereuse pour les personnes ayant l’habitude de fumer et d’inhaler de la poussière. Les troubles pulmonaires commencent par s’intensifier lorsque les fumeurs n’arrêtent pas cette pratique. Ils souffrent aussi d’un asthme sévère, de la pneumonie et d’une hypertension artérielle. À ce niveau, l’espérance de vie est totalement réduite. C’est donc en fonction du niveau de gravité que l’on peut déterminer le nombre de temps qu’il reste aux patients souffrant de la BPCO. 

 

Comment la BPCO réduit-elle l’espérance de vie ?

Si la capacité respiratoire d’un être humain est atteinte ou réduite, il court alors un grave danger. Cela signifie qu’il n’arrive plus à bien inspirer ni expirer. La BPCO est caractérisée par une inflammation complète de la paroi interne des poumons au point où le patient commence par sentir des problèmes de bronchites chroniques

Dans ce cas, son espérance de vie est réduite et il n’est plus certain de vivre pendant plus de deux ans. Le patient qui souffre de la Bronchopneumopathie Chronique Obstructive devient alors très mourant à cause de la faiblesse de sa respiration. Son rythme cardiaque se ralentit peu à peu. C’est donc par ce moyen que la BPCO réduit le temps de vie. 

 

Combien de temps peut-on vivre en moyenne avec une BPCO ?

Si vous êtes atteint d’une BPCO, vous pouvez vivre encore pendant 1 an environ. Cette durée n’est que la moyenne, car cela dépend du traitement que vous en faites. Avec les bronchodilatateurs, les spécialistes peuvent vous accompagner en vue d’assurer une espérance de vie plus allongée. 

Cependant, si la maladie arrive à un niveau élevé, le patient n’aura que quelques mois à vivre à nouveau. C’est pourquoi il est important d’arrêter de fumer et de boire lorsqu’on est positif à la BPCO. Cette maladie touche rapidement tous les organes liés au cœur humain et engendre des conséquences très fatales.

 

Les symptômes qui rendent la BPCO fatale pour le malade

Pour savoir que vous n’avez plus assez de temps à vivre, vous devez tenir compte de la gravité des symptômes. Une obstruction complète des voies respiratoires élimine toute la fonction respiratoire des poumons. Dans ce cas, la grippe, la tuberculose, l’asthme et toutes les maladies pulmonaires surviennent de façon chronique. Ces symptômes rendre la Bronchopneumopathie Chronique Obstructive très fatale pour les patients. 

Les effets du tabagisme sont remarquablement infectieux et engendrent la destruction du poumon tout entier. Toutefois, vous pouvez bénéficier d’un traitement favorable pour vivre encore plus d’un an. Pour y parvenir, certaines solutions doivent être mises en œuvre. 

Combien de temps peut-on vivre avec une bpco ?

Y a-t-il une solution pour vivre plus longtemps avec une BPCO ? 

Les traitements efficaces permettent au patient de vivre encore pendant longtemps avec une BPCO. Si les poumons sont complètement dégradés, le médecin peut opérer une transplantation pulmonaire accompagnée de l’oxygénothérapie. Il réalise un diagnostic général des bronches jusqu’à la paroi thoracique

De plus, le patient tabagique devra arrêter de fumer et d’inhaler le cannabis au risque d’avoir un cancer de poumon. Après le dépistage, la prise des antibiotiques est également conseillée pour lutter contre les infections pulmonaires et la dilatation des bronches. Un diagnostic cardio et un Mmhg permettent aussi de détecter le niveau de gravité de la maladie en vue de savoir exactement quel traitement apporter au malade. 

Grâce à un bon accompagnement, il peut arrêter de tousser et obtient une mesure du souffle stabilisé pendant un bon moment. Toutefois, il faut préciser que ces solutions ne sont que pour élargir un peu l’espérance de vie du patient. 

 

Conclusion

La BPCO désigne la Bronchopneumopathie Chronique Obstructive. C’est une maladie qui résulte du fumage de cigarette et du cannabis inhalé. Avec cette pathologie, lé patient peut vivre pendant 1 an en moyenne. Cependant, tout dépend de la gravité de la situation. Si les symptômes sont très graves, sa durée de vie peut être encore plus courte. Par ailleurs, lorsque les spécialistes apportent un traitement convenable, le patient peut vivre encore jusqu’à deux ans. Il faudra diagnostiquer les voies respiratoires et trouver des solutions adéquates.