Comment faire son diagnostic médical soi-même ?

Comment faire son diagnostic médical soi-même ?

Le diagnostic est un processus d’évaluation d’un état de fonctionnement donné grâce au signe ou symptômes d’un patient. C’est un processus rigoureux dans la recherche d’une pathologie qui est généralement effectuée par un médecin. Le médecin interroge tout d’abord son patient, puis passe à l’examen physique avant de donner les résultats. Vous pouvez aussi effectuer votre propre diagnostic.

Faire son diagnostic médical en effectuant des recherches sur internet 

Il est possible de faire un diagnostic médical soi-même. Pour ce faire, vous devez donc commencer par pouvoir décrire vos symptômes. Ensuite, vous devez faire entrer vos informations dans le moteur de recherche. Pour en savoir plus, vous devez effectuer le maximum de recherche possible. En fonction de vos symptômes et des informations que vous trouverez grâce au moteur de recherche vous pouvez donc trouver de quoi vous souffrez. Cette pratique n’est pas toujours efficace puisqu’elle donne la plupart du temps de faux diagnostics. Un diagnostic médical par soi-même n’est pas conseillé.

L’autodiagnostic grâce aux cabines médicales connecté

Une cabine médicale connectée est une cabine blanc haut de 2,3 m, large de 1,2 m et longue de 1,9 m. Il est idéal pour accueillir les patients qui désirent bénéficier d’une téléconsultation avec un médecin. Ici, le médecin va interroger le patient, il peut également analyser les résultats d’analyse diverse et de radio, mais aussi prescrire des médicaments en envoyant une ordonnance à distance. Cette cabine est équipée de plusieurs appareils qui vont permettre d’effectuer des mesures afin d’aider le médecin dans l’établissement d’un diagnostic de santé. Vous pourriez donc mesurer votre tension artérielle, votre taux de glycémie, votre taux de saturation en oxygène du sang, vous mesurer, vous peser et prendre votre température. En étant assisté par le médecin avec lequel vous êtes en téléconsultation. L’examen standard ne dure qu’une dizaine de minutes, mais vous pouvez aussi obtenir des examens plus poussés.

Faire son diagnostic soi-même à l’aide des appareils d’autosurveillance

La croissance d’appareils de surveillance accessible à tous a entraîné une augmentation de l’autosurveillance par des applications simples de biométrie ou d’aptitude. 

Les possibilités offertes par les autodiagnostics

Les autodiagnostics offrent plusieurs possibilités : 

La personnalisation du traitement : la technologie portable permet de collecter un flux continu de donnée personnelle sans effort de la part du consommateur. Les médecins peuvent examiner de plus près votre histoire de santé grâce à vos données personnelles. 

Détection plus précoce des maladies, ainsi qu’une prévention plus efficace des affections : l’autodiagnostic est particulièrement efficace pour détecter les tueurs cachés tels que l’hypertension artérielle ou le diabète critique. Puisque les appareils d’autosurveillance peuvent mesurer la température, la glycémie, la tension artérielle ou d’autres données basiques. En effet, les technologies portables et mobiles utilisent des capteurs innovants qui offrent aux consommateurs un ensemble d’informations supplémentaires et les encouragent à faire des choix de vie plus sains. 

Etendre l’infrastructure de la santé : les zones urbaines à cause de leur forte affluence ont mis la pression sur le nombre de médecins à la fois en ville et en région rurale. L’autodiagnostic permet donc de fournir des mécanismes de soins de santé même là où l’infrastructure médicale fait défaut.

Les limites des autodiagnostics

Malgré le fait que la technologie offre un apport riche sur le plan des données, elle ne peut pas remplacer l’expérience d’un médecin ou recevoir un traitement local. Les autodiagnostics fournissent des données, mais pas des connaissances. Et ces données doivent être analysées et interprétées par un médecin.

 

Conclusion 

Il existe plusieurs façons d’effectuer un diagnostic par soi-même. Vous pouvez choisir de faire votre diagnostic en faisant des recherches de vos symptômes sur le moteur des moteurs de recherche. Vous pouvez aussi vous diriger dans une cabine médicale ou vous suivre par un médecin et ceci de façon virtuelle. Enfin, vous pouvez également faire votre propre diagnostic grâce à un appareil de surveillance installé sur votre téléphone.