Les purificateurs d’air, ce nouveau réflexe bien-être

Les purificateurs d’air, ce nouveau réflexe bien-être

Nettoyer les tapis, les coussins, les rideaux, passer l’aspirateur, le balai, le plumeau et le chiffon, installer des plantes … malgré l’acharnement mis, force est de constater que ces tâches ne suffisent pas pour assainir efficacement l’air intérieur de votre habitation. Et pourtant cela est primordial car vous y passez presque 80% de votre temps. Parce que la qualité de l’air que vous respirez influe sur votre santé (279 000 décès prématurés liés à la qualité de l’air intérieur en Europe (OMS, mars 2014)) il est important de renouveler l’air. Pour purifier l’air intérieur, mieux vaut fumer à l’extérieur, monter une VMC performante et adaptée aux locaux sans oublier d’ouvrir les fenêtres tous les jours. Bien que ces mesures permettent de réduire la pollution intérieure, elles ne sont pas suffisantes. Rien de tel qu’un purificateur d’air pour renforcer ces mesures de base.  

Purificateurs d’air : les avantages 

Au moment de choisir un purificateur d’air, vous vous demandez si cet achat est vraiment essentiel. Oui il l’est ! Bien loin d’être un acte superflu, ce petit appareil joue même un rôle important dans l’épuration de vos espaces de vie. Que vous optiez pour un modèle design ou non, qu’il s’agisse d’un purificateur d’air par ionisation, par photocatalyse, à filtre, avec agents de purification absorbants, équipé de lampes UV ou encore de générateur d’ozone, ils ont tous la même caractéristique : celle d’éliminer les polluants et autres substances nocives contenues dans l’air ambiant. Les purificateurs d’air éliminent les poussières, les mauvaises odeurs notamment, de quoi réduire le stress, améliorer le sommeil, réduire la gêne respiratoire, les démangeaisons au niveau des yeux, les éternuements tout en assurant une meilleure circulation de l’air chez vous. En somme, le purificateur d’air quel qu’il soit vous permet de respirer un air pur au quotidien. Bien entendu, le niveau d’efficacité dépendra du modèle que vous aurez choisi, de la surface à assainir et du niveau de pollution de votre air intérieur tout comme du soin porté à l’entretien de votre appareil.  

Purificateurs d’air : les raisons de l’adopter 

Bien loin d’être une chose évidente, vous vivez dans un air de mauvaise qualité. Et si vous pensez de prime abord à la pollution provenant de l’activité extérieure qui entre en partie chez vous, les sources de polluants et d’humidité sont multiples. Ils proviennent également des matériaux utilisés pour construire votre logement, de votre mobilier, de vos équipements et de vos éléments de déco mais aussi des produits que vous utilisez (pour l’entretien, l’hygiène et la beauté) tout comme de vos activités et de vos habitudes (cuisine, bricolage, jardinage, ménage …) et de vos compagnons qui sont eux aussi à l’origine de polluants. Sans oublier les moisissures et autres habitants indésirables de votre logement (insectes, acariens, rats …). L’air que vous respirez est donc un cocktail de polluants chimiques, de polluants biologiques, de particules, de fibres et de gaz radioactif (le radon). Autant de composants qui ont des conséquences plus ou moins graves sur votre santé. Inconfort, yeux qui piquent, gorge qui gratte, nausée, toux, crises d’asthme, cancer, altération de la capacité respiratoire, aggravation de maladies cardiovasculaires, décès : des effets immédiats aux effets à long terme, la pollution intérieure créé une fragilité. Fragilité qui sera d’autant plus importante si vous êtes une femme enceinte, une personne âgée, un enfant et si vous souffrez de certaines maladies (cardiaques, asthmatiques, bronchitiques, insuffisances respiratoires). Mieux vaut donc réduire les risques en installant un purificateur d’air.   

Au-delà de l’acquisition d’un purificateur d’air, achetez en connaissance de cause en regardant les étiquettes « émissions dans l’air intérieur », en privilégiant les logos environnementaux sans oublier de faire vérifier régulièrement le bon état de fonctionnement de vos appareils de chauffage notamment. Pour finir, n’en oubliez pas de faire la chasse aux moisissures, aux indésirables.