Pertes blanches : causes et solutions

Pertes blanches : causes et solutions

Les pertes blanches, encore appelées pertes vaginales ou leucorrhées, sont des écoulements naturels du vagin. Il s’agit d’un liquide filaire, translucide ou blanchâtre, avec une texture gluante qui s’observe tout au long de la vie hormonale d’une femme. Elles témoignent d’un bon équilibre de la flore vaginale qui assure la protection de son intimité. Il s’agit donc dans ce cas d’un phénomène normal.

Dans d’autres situations, elles deviennent abondantes, malodorantes avec une texture tout à fait différente de celle connue. Elles peuvent être accompagnées de douleurs ou de démangeaisons, ce qui est anormal. Voici donc énumérées quelques causes et solutions des pertes blanches.

 

Les causes détaillées des pertes blanches

Les causes physiologiques

Pendant le cycle menstruel d’une femme, lorsque les taux d’œstrogènes s’élèvent, le col de l’utérus est stimulé et produit des sécrétions légères. Ce sont des pertes vaginales normales. L’augmentation du taux de la progestérone dans le sang après l’ovulation peut également être à l’origine des leucorrhées. Le retour des règles peut également être signalé par une augmentation normale des écoulements vaginaux épais.

Trois semaines après la fécondation de votre ovule, vous pouvez remarquer une abondance des pertes blanches. Le début de grossesse est également un facteur qui peut engendrer des pertes vaginales. Elles permettent ici d’empêcher que des éventuelles infections d’atteindre le fœtus. Par contre ce n’est pas une preuve fiable de la grossesse.

Ce sont là des sécrétions normales, vous ne devez pas vous inquiéter, mais comprendre les pertes blanches pour mieux les gérer. Elles font sortir de votre appareil génital tout ce qui n’est pas à sa place comme des cellules mortes ou celles de la paroi superficielle. Elles protègent ainsi votre utérus et votre bébé si vous êtes enceinte. 

Les causes pathogènes

D’autres facteurs peuvent également causer des pertes vaginales anormales. C’est le cas de la vaginite, l’inflammation du vagin. C’est une infection dont les origines peuvent être dues à un champignon, un parasite ou une bactérie.

L’apparition d’un cancer primitif peut également provoquer des leucorrhées. Il se manifeste également par des saignements après les rapports sexuels. Mais les cancers secondaires sont plus fréquemment diagnostiqués. En fait, c’est une métastase à distance d’un cancer de l’utérus, de l’ovaire ou de la vulve.

Très épaisses, les sécrétions vaginales peuvent traduire la présence de mycose ou candidose vaginale. C’est une pathologie gênante et extrêmement fréquente, mais sans danger. Vous ressentez également dans ce cas des démangeaisons, des douleurs en urinant, ainsi qu’une sensation de brûlure.

Des pertes jaunes et de mauvaises odeurs peuvent signifier une vaginose ou une infection sexuellement transmissible. La vaginose est une infection bactérienne qui survient à la suite d’un déséquilibre du microbiote vaginal. 

Des causes naturelles et pathogènes, voici à présent une ébauche de solutions qui peuvent vous aider à retrouver votre bien-être et votre sérénité.

 

Quelques solutions pour les pertes blanches

Les pertes blanches constituent tout d’abord un phénomène naturel. Même si vous allez en pharmacie, vous ne trouverez pas de médicament qui arrête ou empêche les leucorrhées. Par contre, pour traiter les pertes blanches, il faut comprendre le message qu’elles veulent transmettre afin de soigner la maladie qui peut s’y cacher.

Concernant les pertes blanches normales, vous pouvez opter pour les culottes menstruelles Reajeanne. C’est une marque qui vous apporte des culottes de règles bio et sans produits toxiques. Avec son entreprise qui connaît une croissance importante, cette protection menstruelle est idéale pour absorber ces sécrétions vaginales.

Les leucorrhées d’origine pathogène sont des signes de maladies. Elles peuvent avoir une couleur jaune, une forte odeur de levure ou de poisson, avec un aspect grumeleux qui vous fait penser à du fromage cottage et ses grumeaux blancs. La solution la plus efficace est de consulter votre gynécologue qui, après un diagnostic, vous donnera le traitement approprié.

 

Conclusion

Les pertes blanches expriment l’état de santé de l’intimité de chaque femme. Elles peuvent être physiologiques et pathogènes. Mais la solution est soit une culotte Reajeanne soit une consultation chez votre gynécologue.