Devenir auxiliaire de vie : tout ce qu’il faut savoir sur ce métier

Devenir auxiliaire de vie : tout ce qu’il faut savoir sur ce métier

Êtes-vous en quête d’un nouvel emploi ou souhaitez-vous vous lancer vers une reconversion professionnelle ? Le métier d’auxiliaire de vie attire de plus en plus de jeunes à l’heure actuelle. Cette profession est très plébiscitée auprès de la gent féminine. Nous vous livrons dans cet article toutes les informations à connaître sur le métier d’auxiliaire de vie.

Les missions et rôles

L’auxiliaire de vie aide principalement les personnes ayant des difficultés à se déplacer telles que les personnes âgées, malades ou en situation de handicap. Dans la plupart des cas, l’assistance d’un auxiliaire de vie est prescrite par un médecin afin de limiter les déplacements. Les missions de l’auxiliaire de vie portent essentiellement sur la réalisation des tâches quotidiennes comme le coucher, le lever, les soins d’hygiène. S’il s’agit d’une personne à mobilité réduite suite à un handicap, l’appareillage de cette personne peut être nécessaire.
L’auxiliaire de vie sociale ou AVS peut être appelée à effectuer des travaux ménagers comme le nettoyage de l’espace de vie de la personne assistée, ainsi que la préparation des repas. Dans certains cas, l’AVS sociale contribue en majeure partie à la rééducation de la personne malade ou ayant des difficultés à se déplacer. Le rôle de l’auxiliaire de vie s’étend même jusqu’à la réalisation de certaines tâches administratives de la personne prise en charge. Ainsi, lors des sorties pour des raisons administratives, l’AVS doit être présente. L’accompagnement dure parfois toute la journée, quelquefois il est de quelques heures par jour uniquement. L’AVS commence parfois ses journées vers 06 h 30 dans la matinée pour ne finir que tard le soir vers 22 h. L’auxiliaire de vie est tenue de collaborer avec le personnel médical en charge du patient.

La formation auxiliaire de vie

Pour devenir AVS, il faut suivre une formation d’auxiliaire de vie en ligne avec l’École Française et obtenir le diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social (DEAES). À partir de l’année 2016, le diplôme d’État d’auxiliaire de vie sociale (DEAVS) a été remplacé par le diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social (DEAES). Vous pouvez entamer cette formation à tout moment, indépendamment de vos qualifications et diplômes précédents. Toutefois, votre dossier va être passé en revue auprès d’une commission spéciale et suivi d’un entretien pour pouvoir commencer la formation. Les modules de la formation durent 1 407 heures au total. Il faudra remplir ce quota pour valider son diplôme. La formation se divise en deux volets : l’aspect pratique et l’aspect théorique.

Compétences nécessaires

Le métier d’auxiliaire de vie n’est pas facile et il faudra développer certaines compétences plus que d’autres afin de réussir son parcours. Il faudra développer son sens de l’organisation pour appréhender au mieux chaque journée. Il faut également s’adapter à différents milieux afin d’aider aux mieux les patients. En effet, vous serez amené à changer de patients au bout de quelques mois voire quelques semaines. Même si l’auxiliaire de vie est omniprésente dans le quotidien de chaque patient, il faudra faire preuve de discrétion, surtout si la personne est en cohabitation avec les membres de sa famille. L’auxiliaire de vie doit également faire preuve de patience dans l’exercice de ses missions.