Fearless Girl : la statue déclinée en NFT

Fearless Girl : la statue déclinée en NFT

Afin de mettre en avant la place de la femme dans l’univers de la cryptomonnaie, la statue Fearless Girl va être déclinée en NFT. L’idée est de démocratiser cette industrie, encore trop masculine. Car selon le Coin Telegraph, seulement 5 % des femmes possèderaient des NFT et autres actifs.

L’industrie de la cryptomonnaie, un monde encore trop masculin

C’est pour dénoncer un monde encore trop masculin que Kristen Visbal a décidé de décliner la statue nommée Fearless Girl en NFT. Cette sculpture, qui se trouve en face de la bourse de New York, met en avant la lutte contre les inégalités entre les hommes et les femmes. Par cette création, l’artiste espère faciliter l’accès à ce secteur à la gent féminine et, par la même occasion, à une redistribution des richesses. Car si certaines se demandent encore comment acheter Ethereum, la plupart préfèrent encore se tourner vers des projets à dominante sociale. À tel point que les hommes investiraient deux fois plus dans les actifs et que les start-ups de blockchain ne compteraient presque que des employés masculins. Pourtant, une majorité de femmes seraient favorables à un investissement dans les actifs et la cryptomonnaie. 

La majorité des femmes favorables à la cryptomonnaie

Si le déséquilibre entre femmes et hommes est encore marqué, l’industrie de la blockchain tend à s’ouvrir à ces premières. D’ailleurs, 70 % d’entre elles seraient favorables à l’utilisation des cryptomonnaies. Mais ce qui les freine encore est le caractère volatil des actifs, ainsi que le manque de régulation. Contrairement aux hommes, elles demeurent plus inquiètes quant à la sécurité de leurs investissements. Pourtant, les actifs pourraient permettre de tendre vers une certaine liberté financière et une diversification de son portefeuille. Il s’agit, d’autre part, d’un argument d’indépendance financière vis-à-vis de la gent masculine et d’un moyen de s’émanciper. Et, bien que les femmes soient encore en retrait dans le monde des cryptoactifs, certaines d’entre elles arrivent pourtant à se démarquer.

Ces femmes investies dans la cryptomonnaie

Bien que les femmes soient encore timides en matière d’investissement dans la cryptomonnaie, leur intérêt pour le sujet ne manque pas. C’est même en France qu’elles se lanceraient le plus, selon une étude américaine. D’ailleurs, certaines sont expertes sur ce sujet. Parmi elles, on retrouve des chercheuses, des ingénieures ou encore des CEO. On vous propose d’en découvrir quelques-unes :

  • Giulia Mazzolini. Cette jeune femme est CEO de la plateforme de crypto-trading la plus utilisée en Europe.
  • Sajida Zouarhi. Cette ingénieure blockchain a notamment mis en place une plateforme décentralisée de dons d’organes.
  • Claire Balva. Elle épaule les entreprises dans leur transformation vers la blockchain.

Alors si vous hésitiez encore avant de vous lancer, il est peut-être temps de franchir le pas. Commencez dans ce cas par vous renseigner sur le sujet, de manière à savoir vers quel actif vous tourner. Les cryptomonnaies et autres actifs étant aujourd’hui de plus en plus nombreux, prenez le temps de cibler celui qui vous intéressera. Et bien sûr, n’investissez pas toute votre fortune.